LA SAA REGRETTE LE PROF. FEMI SOYINKA, 3ÈME PRESIDENT DE LA SAA

Prof. Femi Soyinka

LA SAA REGRETTE LE PROF. FEMI SOYINKA, 3ÈME PRESIDENT DE LA SAA

L’Honorable Dr David Pagwesese Parirenyatwa, Président de la Société Africaine Antisida, organisateurs de la Conférence internationale sur le sida et les IST en Afrique (ICASA) au nom de la SAA, est profondément attristé par le décès du Prof. Femi Soyinka, le scientifique renommé et ancien Doyen de la Faculté des sciences de la santé de l’Université Obafemi Awolowo, Ile-Ife et 3eme Président de la SAA. Le décès du regretté Prof. Femi Soyinka a été confirmé par la déclaration de sa famille. Il avait 85 ans. Le professeur Femi Soyinka a joué un rôle déterminant dans la création du Secrétariat permanent/Secrétariat international de l’ICASA de la Société Africaine Antisida en 2009. C’est sous son mandat en qualité de Président de la Société que la SAA est passée d’un secrétariat fonctionnel au sein de l’Agence nigériane de lutte contre le sida à Abuja, au Nigeria, à un secrétariat permanent grâce à l’acquisition d’un immeuble de bureaux à Accra, au Ghana.

Né en 1937, le professeur Femi Soyinka a obtenu un diplôme de médecine et de chirurgie de l’Université de Heidelberg en 1964 et un doctorat en médecine (MD) de la même université en 1965. Il s’est spécialisé et a pratiqué comme dermatologue, vénérologue et allergologue à l’Université de Giessen, 1969.En 1972, il a obtenu une maîtrise en santé publique de la Faculté de Médecine Hadassah, (MPH) en Israël.

Il a travaillé dans le domaine universitaire pendant 30 ans, occupant divers postes, du directeur médical en chef au doyen de la Faculté des sciences de la santé et au doyen du Collège des sciences de la santé de l’Université Obafemi Awolowo, Ile-Ife, au Nigeria. Il a également participé à des travaux de recherche intensifs sur les maladies de la peau tropicales et les infections sexuellement transmissibles (IST), en collaboration avec le gouvernement fédéral, des organismes donateurs internationaux et des organisations telles que la Banque mondiale, le PNUD, le DFID, le British Council, et le Centre de Recherche pour le Développement International, Canada.

Il a été le pionnier de plusieurs recherches dans le domaine du VIH/sida et a travaillé comme consultant auprès de diverses agences internationales et locales, y compris l’Organisation mondiale de la Santé, Le DFID, le PNUD et le ministère fédéral de la Santé du Nigeria se sont appuyés sur sa vaste expérience sur le sujet dans diverses régions du pays.

En tant que pionnier panafricain, le Prof. Femi Soyinka a été à l’avant-garde de l’atténuation de l’impact du VIH/sida au Nigeria. En transposant les résultats de ses recherches dans la pratique clinique, il a eu un impact considérable, non seulement sur la vie de nombreuses personnes et familles vivant avec la maladie, mais aussi sur l’ensemble du pays. En tant que Président de la Société Africaine Antisida en Afrique, il a organisé avec succès la Conférence Internationale sur le Sida et les IST en Afrique (ICASA) à Abuja, au Nigeria, en 2005, avec plus de 8000 délégués.

Il a lancé le programme Ambassador of Hope au Nigéria, encourageant les personnes vivant avec le VIH/sida (PVVIH) à s’exprimer, ce qui a permis de sensibiliser le public à la maladie à un moment où les connaissances étaient faibles et où la stigmatisation était élevée. Il a également fait preuve de connaissances techniques et a participé à de nombreux autres programmes liés au VIH/SIDA, y compris la prévention du VIH/SIDA, les soins et le soutien, la prévention de la transmission mère-enfant, les programmes ARV, le conseil et le dépistage volontaires (VCT) et les soins à domicile pour les PVVIH au Nigeria.

Par la suite, il a contribué de manière significative au renforcement des capacités des organisations autochtones dans les six zones géopolitiques du Nigeria à travers son organisation non gouvernementale – Nouvelle initiative pour l’amélioration de la vie et de la santé (NELAH), précédemment connue sous le nom de ; Network on Ethics/Human Rights, Law, HIV/AIDS-Prevention, Support and Care (NELA). SAA a honoré le Prof. Soyinka à l’ICASA 2011 en Ethiopie avec l’appui du ministre de la Santé de l’époque, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, l’actuel Directeur Général de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour ses contributions extraordinaires à la riposte africaine au VIH/sida. En 2018, lors du Forum d’évaluation entre paires des OSC à Abuja au Nigeria, le Prof. Femi Soyinka a été honoré par la société civile pour ses nombreuses contributions.

Le Conseil Exécutif, le personnel et les membres de la Société Africaine Antisida présentent leurs condoléances les plus sincères à la famille Soyinka.

« La mort est quelque chose d’inévitable. Quand un homme a fait ce qu’il considère comme son devoir envers son peuple et son pays, il peut reposer en paix » – Nelson Mandela

Reposez en paix Prof. Femi Soyinka, votre héritage vivra pour toujours.